Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 10:14

Vous vous souvenez peut-être que pour mes 40 ans, mes amis et mes proches m'avaient offert le GP Formule 1 de Monaco (ICI).
Ce Grand Prix avait lieu dimanche 24 mai dernier. Nous y sommes allés mon mari et moi et avons passé une excellente journée.
Nous sommes donc partis vendredi après-midi pour Mandelieu (car c'est à coté de Cannes) chez mes beaux-parents et rentrés lundi après-midi.
Dimanche matin, nous avons pris le train de Cannes à Monaco car la circulation est pratiquement interdite dans tout Monaco ce jour là. Il y avait beaucoup de monde dans le train et surtout des tas d'étrangers : anglais, allemands, italiens, russes......
En sortant de la gare à Monaco, l'ambiance commençait à être très sympa car nous étions en hauteur (Monaco est bâti sur un rocher) et une course de voiture Porche se déroulait. Le bruit des moteurs dans la ville rendait un effet extraordinaire.
Nous sommes allés à pieds jusqu'au restaurant dans lequel nous devions passés la journée, le Café de Paris, à coté du Casino. On nous a installé à une table.
Nous avons eu une excellente journée trés ensolleillée (nous avons attrapé de bons coups de soleil), nous avons très bien mangé, nous avons rencontré des gens très sympathiques à notre table : 2 québécois partis de Québec en voilier en 2007, 2 personnes de la région et 5 écossais.
Mais par dessus tout, l'ambiance du GP était superbe. Nous ne pouvions pas trop voir les voitures car il y a des rambardes de sécurité tout autour du circuit, les voitures sont assez plates mais il y avait des écrans géants partout dans les restaurant. De toutes façons, elles passent trop vite pour les admirer. Le bruit des moteurs des voitures lorsqu'elles passent est envoûtant. On entendait bien les voitures décélérer puis passer une vitesse et de nouveau accélérer puisqu'il y avait un virage. Pendant, plus d'une heure 3/4 j'ai suivi la course et n'en ai pas perdu un miette. C'est Janson Button sur sa Brauwn GP qui a remporté la course, devant Barrichello et Raïikkönen.
Une fois la course terminée, nous sommes restés un peu pour discuter. Puis, les rues ont été peu à peu rouvertes à la circulation. Nous avons donc pris une rue empruntée par le circuit qui sentait beaucoup la gomme des pneus. Enfin, nous sommes remontés jusqu'à la gare pour prendre notre train et rentrer.
J'ai vraiment passé une superbe journée, inoubliable.
Je remercie encore tous ceux qui ont participé à ce cadeau extraordinaire et mon mari qui a eu cette bonne idée.

Repost 0
Published by Nadège - dans Sports en vrac
commenter cet article
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 17:21


Les Championnats du Monde de ski 2009 se sont achevés à Val d'Isère hier après-midi.
La France a remporté 3 médailles d'argent. Un bon résultat !
Première médaille pour Marie Marchand-Arvier en super-géant lors de la première épreuve de la compétition.
Deuxième et troisième médailles pour le même homme : Julien Lizeroux en super-combiné et hier en slalom lors de la dernière épreuve.
Avant la compétition, les responsables du ski français avaient annoncé leur souhait : "deux médailes ce serait bien, trois ce serait très bien". Alors, le contrat est-il rempli ?
Certes, il n'y a pas eu de médailles d'or et Jean-Baptiste Grange que l'on attendait tant (sans doute trop) n'a rien remporté, mais 3 médailles d'argent c'est tout de même bien je trouve.
Un bon point également pour l'organisation de cette compétition qui se déroulait en France. Tout s'est bien déroulé malgrès des conditions climatiques parfois assez difficiles.
Alors rendez-vous dans un an, pour les Jeux Olympiques d'hiver à Vancouver. On peut espérer faire aussi bien sinon mieux.

Repost 0
Published by Nadège - dans Sports en vrac
commenter cet article
15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 22:28

La réponse au quizz du 14 février est c : Moscou en 1980. Félicitations à Cerisette, Neekolle, Vanessa, Céline et Isis21 pour avoir trouvé la bonne réponse.

         


A quel âge Patrice Martin est-il devenu champion de monde de ski nautique ?

a) 14 ans
b) 18 ans
c) 22 ans

Bonne nuit à tous.

Repost 0
Published by Nadège - dans Sports en vrac
commenter cet article
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 11:12

Cinq mois après son sacre à Pékin, la France est devenue championne du monde de handball, en battant la Croatie, chez elle 24-19 (11-12 à la mi-temps) en finale à Zagreb.


Championne olympique en titre, l'équipe de France a réussi un exceptionnel doublé en battant la Croatie (24-19) en finale du Championnat du monde, dimanche à Zagreb. Les Bleus, parvenus à faire la différence en deuxième mi-temps, décrochent leur troisième couronne mondiale après 1995 et 2001.

"Grandiose, exceptionnel !" Les superlatifs qui sortent de la bouche de Thierry Omeyer (gardien de but) et Claude Onesta (entraineur) en disent long sur ce que vient d'accomplir cette équipe de France. Champions du monde pour la troisième fois de leur histoire, après 1995 et 2001, les Bleus réalisent un doublé sensationnel après leur victoire en finale aux Jeux Olympiques cinq mois plus tôt. Vainqueurs de la Croatie (24-19), dimanche à Zagreb, les Bleus peuvent chanter, danser et pleurer après cet exploit majuscule. Car donnée favorite avant le début du tournoi, la bande de Claude Onesta n'a pas faibli et s'est montrée intraitable tout au long de cette quinzaine croate.

C'est un véritable tour de force qu'a réalisé l'équipe de France. En faisant tomber successivement le Danemark (27-22), champion d'Europe en demi-finale et le pays hôte en finale, Nikola Karabatic et consorts ont montré qu'ils savaient répondre présent quand on les attendait. Et surtout quand l'ambiance de l'Arena de Zagreb était toute acquise à leurs adversaires.

Hués dès leur entrée à l'échauffement peu avant 17 heures par 15 000 Croates en furie, les Bleus ne se désunissent pas et savent se montrer patients. En première période, chaque équipe passe devant au tableau d'affichage sans parvenir à s'échapper définitivement. Les défenses sont même plus enclines à prendre le pas sur les attaques. A la pause, les Bleus présentent même un pourcentage d'efficacité au tir de seulement 50% quand les Croates affichent un petit 57%. Côté Tricolore, Michaël Guigou et Daniel Narcisse sont les deux seuls joueurs de champ à sortir du lot et affichent chacun quatre buts au compteur. Les Bleus virent pourtant derrière après trente minutes de jeu (10-11).

"On est les champions!"

A la reprise, les deux équipes continuent à se rendre coup pour coup et le statu quo est de mise. Les jets à sept mètres continuent à pleuvoir et c'est le tireur en chef, Michaël Guigou, qui se charge à chaque fois de mettre la balle au fond (7 sur 7 au penalty). Paradoxalement, c'est quand le meilleur buteur de la partie sort pour se reposer avant le "money time" que les Bleus décident d'accélérer. En moins de cinq minutes, les Bleus passent ainsi un plus trois rédhibitoire aux Croates. De 18 partout à la 49e, les Français enchaînent et mènent 21-18 à la 54e. Les Croates ne s'en relèveront pas. Le public s'éteint petit à petit et les remplaçants tricolores commencent alors à danser sur le bord du terrain. Au coup de sifflet final, tous se retrouvent au centre de l'Arena et improvisent l'habituelle ronde des champions du monde. "On est les champions, on est les champions..." , peut-on ainsi entendre dans le coeur de la capitale croate.

Les Bleus ont été convaincants tout au long de ce Mondial et semblent bien partis pour réécrire l'histoire de leur sport. Ils entrent dans le cercle fermé des équipes ayant réalisé le doublé titre olympique-titre mondial après l'Allemagne (1936-1938), la Yougoslavie (1984-1986) et la CEI-Russie (1992-1993). Claude Onesta, de son côté, rejoint le Russe Vladimir Maximov dans le clan des entraîneurs ayant remporté l'Euro, les JO et un Mondial. Au regard de la force qui se dégage de cette formation, il est à parier qu'elle ne va pas s'arrêter là. En attendant, laissons-les savourer ce troisième titre!
(Eurosport - lundi 2 février 2009)

Ils vont afficher maintenant 3 étoiles sur leur maillot.
Mais il est où, le foot français??? ......... sans cesse retransmis à la TV.

Repost 0
Published by Nadège - dans Sports en vrac
commenter cet article
14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 11:44

Un bétisier du sport.
On rigole toujours.

Repost 0
Published by Nadège - dans Sports en vrac
commenter cet article
1 novembre 2008 6 01 /11 /novembre /2008 18:56


L
e Français Jo-Wilfried Tsonga, tête de série 13, vient de se qualifier pour la finale du Masters Series de Paris-Bercy après avoir dominé samedi en deux sets 6-4, 6-3 et une heure 6 minutes de jeu l'Américain James Blake, tête de série 11.
Il affrontera dimanche en finale le tenant du titre l'Argentin David Nalbandian, tête de série 8, qui a dominé samedi en trois sets 6-1, 5-7, 6-4 dans l'autre demi-finale le Russe Nikolay Davydenko.

Tsonga, 23 ans, finaliste de l'Open d'Australie en début de saison, pourrait devenir le premier Français sacré à Bercy depuis Sébastien Grosjean en 2001.
S'il remporte le tournoi parisien, le Français de 23 ans se qualifiera pour la Masters Cup qui mettra aux prises à Shanghai à partir du 9 novembre les huit meilleurs joueurs de la saison à l'ATP.

Pensez-vous qu'il a des chances de gagner la finale demain ? Que pensez-vous de son parcours ? Mérits-il cette place ?

 

Repost 0
Published by Nadège - dans Sports en vrac
commenter cet article
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 18:17


Avez-vous déjà assisté à un meeting d'athlétime ?
Moi oui, à plusieurs reprises, j'ai assisté au Meeting Gaz de France à Saint Denis (93) au Stade de France.
Quel plaisir de sortir au début de l'été pour regarder de l'athlétisme. Quel plaisir de voir plusieurs disciplines se disputées en même temps, d'être parfois à quelques mêtres seulement des athlètes, de les voir essayer de se surpasser.....
Et aujourd'hui, je lis ceci :

"
Sponsor principal du meeting de Paris-Saint-Denis, GDF arrête son partenariat et le seul Golden League français se retrouve en danger, selon L'Equipe. L'athlétisme vit des heures difficiles.

Principal partenaire du meeting Golden League de Paris-Saint-Denis depuis dix ans, Gaz de France a décidé de ne pas renouveler le contrat le liant à la réunion dyonisienne. Ce retrait s'explique par un changement de stratégie de l'entreprise, qui a fusionné avec Suez en juillet dernier. «Ils nous ont expliqué que l'événementiel athlé ne faisait plus partie de leurs orientations, précise l'organisateur de l'événement, Gérard Rousselle, dans L'Équipe de ce mercredi. (...) GDF garde un pied dans notre sport, mais uniquement via le partenariat avec les athlètes (dix-huit en tout dont plusieurs de premier plan, dont Ladji Doucouré ou Mehdi Baala ndlr)

La décision de GDF, qui apportait un million sur les 2,5 du budget total, met en danger l'existence du meeting. «On va rameuter toutes les parties, le Stade de France, les collectivités territoriales, la Fédération et même GDF pour trouver une solution» explique Xavier Bersot, directeur général délégué de l'événement. En attendant d'aller défendre les dates de la plus grande réunion d'athlé en France devant les instances internationales, il s'agit de partir à la recherche de nouveaux partenaires financiers. «On a encore le temps, mais pas beaucoup» reconnaît Rousselle avant de conclure : «(Avec GDF) On a quand même rempli le Stade de France (72 000 spectateurs en 2005 ndlr)
et aidé l'athlétisme français. On a vécu dix belles années, on se sépare en bons termes, ça arrive.»"
Extrait du journal L'Equipe du 1er octobre 2008.

Alors, j'espère sincèrement que le Meeting de Saint Denis survivra même avec un autre sponsor. Ce serait vraiment dommage de perdre cet évênement.
Après les piètres résultats en athlétisme cet été à Pékin, nous risquons dans quelques années de voir les clubs disparaitre pour faute de jeunes adhérents et devoir raconter à nos enfants les performances passées de nos champions pour que cette discipline garde un sens.

Repost 0
Published by Nadège - dans Sports en vrac
commenter cet article
26 septembre 2008 5 26 /09 /septembre /2008 12:18


Comme je vous l'ai déjà dit, j'aime beauoup le sport. Je m'interesse à pratiquement tous les sport et j'aime les regarder lorsque c'est possible.
La Formule 1 fait partie de mes passions en sport. Et pourtant je suis une fille.... oui ! oui !

"Ce week-end va se disputer le premier grand prix de Formule 1 de nuit sur un circuit pas démentiel, préparé en quelques mois dans un cadre prestigieux et éclairé par plus de 1500 projecteurs.
C'est la cinquième fois cette saison qu'une course va se disputer en ville après Melbourne, Monaco, Montréal et un autre petit nouveau, Valence. Mais c'est la première fois qu'il va se disputer de nuit.

La piste de Singapour compte 23 virages et serpente dans le quartier de la marina. Elle emprunte des routes ouvertes à la circulation en temps normal et les simulations réalisées par les équipes prévoient une vitesse moyenne de 175 km/h, un peu supérieure à Monaco.

La ligne droite des stands est en bord de mer et elle est située à quelques mètres de la "Singapore Flyer", grande roue de 150 mètres de haut présentée comme la plus grande au monde. Un point de vue unique pour assister à une course de Formule 1 !

Sens inverse des aiguilles d'une montre : Autre point marquant de ce circuit, il est l'un des trois seuls de la saison à tourner dans le sens inverse des aiguilles d'une montre (avec Istanbul et Interlagos). Il possède aussi  la courbe la plus rapide de la Formule 1. Les voitures le franchiront à fond avant d'atteindre leur vitesse de pointe sur ce circuit, environ 290 km/h.
Enfin, ce tracé démentiel passe sur deux ponts et... sous une tribune, ce qui promet pas mal de décibels pour les spectateurs.

1500 projecteurs et 108 km de câbles : Mais le clou du spectacle réside bien sûr dans le système d'éclairage de ces cinq kilomètres en bord de mer. Pas moins de 1500 projecteurs ont été installés à dix mètres du sol, tous du même côté de la piste.
Avec un projecteur de 2000 watts tous les quatre mètres les pilotes devraient y voir presque comme en plein jour. Le dispositif d'éclairage fournit au total 3000 lux d'intensité lumineuse, soit quatre fois plus qu'un stade de football ! En comparaison, un éclairage public fournit 30 lux. Douze générateurs indépendants préviennent toute panne d'éclairage.
Au total, plus de 108 kilomètres de câble ont été tirés pour installer ce système.
Par ailleurs les commissaires de course n'agiteront pas de drapeaux: ceux-ci seront remplacés par 35 panneaux lumineux munis de diodes situés tout au long de la piste. Les panneaux s'éclaireront notamment en jaune, rouge, vert ou bleu selon les besoins.

La pluie, l'inconnue : La seule question qui demeure c'est en cas de pluie: est-ce que les lumières se reflèteront sur la piste ? C'est en effet, le seul vrai souci pour les pilotes. L'équateur n'est qu'à 130 kilomètres au sud de Singapour et dans ces régions les fins de soirée sont souvent propices à de sévères orages tropicaux. Et les pilotes ne sont guères enthousiastes à l'idée de piloter de nuit sous la pluie".
(extrait du Journal Ouest-France)

Maintenant, il reste à connaitre la grille de départ et les résultats de la course, pour savoir si Hamilton confortera sa place de leader. Il a actuellement 78 points mais n'est devant Massa qu'avec une avance de 1 point.
A moins que notre français Bourdais, qui a beaucoup progressé mais qui a eu beaucoup de malchance avec sa monoplace, ne vienne créér une surprise.

Repost 0
Published by Nadège - dans Sports en vrac
commenter cet article
19 septembre 2008 5 19 /09 /septembre /2008 09:04

Le stade national de Pékin
Les Jeux paralympiques de Pékin viennent de s'achever. 
La Chine triomphe, la France présente un bilan correct.

Après 11 jours de compétition, les Jeux paralympiques se sont achevés ce mercredi autour d'une magnifique cérémonie de clôture au Nid d'Oiseau de Pékin. Les 150 pays, représentés par 4 000 athlètes, ont fait honneur à l'esprit sportif. On s'est même demandés, à plusieurs reprises, si le handicap était vraiment un écueil à la performance des sportifs. Que retenir?

La Chine a récolté 211 médailles ce qui lui permet, une fois encore, de terminer en tête du palmarès de ces jeux. La Grande-Bretagne (102) et les Etats-Unis (99) ont tenté d'exister d'exister tant bien que mal.

Une centaine de records du monde ont été battus en athlétisme(!). La Chine en a fait tomber une trentaine. Le niveau s'est considérablement élevé ce qui confirme que la pratique handisport s'est généralisée

La France termine à la douzième place du classement final (52 médailles). Une petite déception par rapport à l'objectif initial (60), mais les 12 médailles d'or ont donné de beaux sourires, comme celui de François Laurent en escrime (notre photo). À noter que les Français ont été récompensés dans 11 des 13 sports dans lesquels les athlètes tricolores étaient engagés.

Enfin, deux athlètes ont marqué ces jeux. Tout comme Phelps ou Bolt il y a trois semaines, Natalie du Toit (natation, 4 médailles) et Oscar Pistorius (sprint, 4 médailles) ont illuminé les jeux. Ce dernier souhaite profondément être présent à Londres en 2012 pour les Jeux...olympiques! On espère pour lui.


Repost 0
Published by Nadège - dans Sports en vrac
commenter cet article
14 septembre 2008 7 14 /09 /septembre /2008 11:18


La première semaine des Jeux paralympiques de Pékin a été riche d'exploits et de médailles, mais les polémiques propres au handisport n'ont pas manqué.

"Même si la France ne figure pas parmi les favoris, nous avons certainement la meilleure délégation depuis des années", estime Philippe Durand, l'entraineur de l'équipe d'altérophilie paralympique française. Pourtant à ces jeux, la patrie des mousquetaires ne vise pas le haut du tableau. 9ème au rang des Nations en 2004 avec 60 médailles, les bleux espèrent tout simplement conserver leur place, et pourquoi pas faire mieux. Mission plus difficile qu'il n'y paraît dans un contexte de mondialisation des jeux paralympiques et de progrès constant des performances. Comme la Chine, la France a donc tenté de mobiliser le banc et l'arrière-banc de ses athlètes. Parmi ceux-ci Assia El Hannouni, la quadruple championne paralympique d'Athènes et actuelle porte-drapeau. Ou encore Patricia Picot, triple médaillée de fleuret, sans oublier Sabrina Poignet, 26 ans, la cadette de l'équipe d'escrime.
A mi-parcours, ces jeux sont mitigés. Il y a bien sûr eut de belles victoires. Vincent Boury, Christophe Durand, et Thu Kamkasamphou, pour ne citer qu'eux, qui sont devenus champions paralympiques. Mais la France stagne au classement des Nations. Avec seulement 22 médailles dont 5 d'or, elle n'ocupe que le 12ème rang. La deuxième semaine s'annonce donc décisive.

Charles Balmi "Réussir ma vie".


Aux dernières nouvelles, la France était 13ème avec un total de 35 médailles : 7 d'or, 18 d'argent et 10 de bronzes.

Il est malheureusement bien difficile de trouver des informations, qui plus est d'actualité, de ces jeux palalympiques
.

Repost 0
Published by Nadège - dans Sports en vrac
commenter cet article

Présentation

  • : L'Atelier de Nadège
  • L'Atelier de Nadège
  • : Blog de loisirs : peinture, décoration, home-déco, activités manuelles, bijoux en perles ou en fimo, serviettage, sport, lecture, cuisine, jeux, quizz, culture générale, etc.
  • Contact

Retrouvez ma boutique en ligne

Rechercher

Je vous remercie d'être venu visiter mon blog. N'oubliez pas de laisser un commentaire et de revenir. A bientôt.