Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 13:59
On n'est pas gaucher à cause de l'éducation que l'on a reçue. On ne l'est pas non plus pour des raisons génétiques. Et puis, bien que l'on ait longtemps contrarié les gauchers pour en faire de faux droitiers, on ne choisit pas d'être gaucher ou droitier.
Jusqu'à l'âge de 4 ou 5 ans, les enfants utilisent indifféremment leurs deux mains. C'est à cet âge-là que s'affirme, parfois de façon soudaine, une préférence pour un côté ou l'autre. Les gauchers utilisent de façon plus importante l'hémisphère droit de leur cerveau, et pour les droitiers, c'est l'inverse. Chez les animaux, on observe très rarement l'usage préférentiel d'un côté du cerveau.
C'est là une spécificité de l'homme, que certains scientifiques expliquent ainsi : l'homme est avant tout un être de langage, et les régions du cerveau liées au langage sont situées dans l'hémisphère gauche ; il serait donc statistiquement plus enclin à surexploiter cette partie de son cerveau, en d'autres termes à être droitiers. Quelles que soient les peuplades, les gauchers représentent 10 à 15 % de la population. Ils ont beau être minoritaires, ils ne sont pas inférieurs aux droitiers, et développent parfois des aptitudes particulières liées à l'obligation de s'adapter, comme en témoigne le grand nombre de personnages célèbres qui étaient ou sont gauchers : Friedrich Nietzsche, Jean-Sébastien Bach, Goethe, Einstein, de Vinci, Bonaparte et..... Bill Gates !
gaucher.jpg
Repost 0
Published by Nadège - dans Pourquoi
commenter cet article
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 19:12

C'est plutôt d'actualité car nous avons beaucoup trinqué pendant les fêtes et nous continuons pour la nouvelle année, mais savons-nous tous pourquoi ?

Le geste symbolique du partage d'un verre, alcoolisé ou non, est universel. On le pratique dans le monde entier, et il revêt une certaine importance dans toutes les catégories sociales (on peut difficilement s'y soustraire sans vexer son interlocuteur).
Ce geste remonterait au Moyen-Âge, et pourrait même avoir des origines antérieures. A l'époque, l'assassinat par empoisonnement était fréquent, en particulier dans les querelles d'influence et les luttes pour le pouvoir. Plus efficace dans les intrigues que l'affrontement, il servait si souvent à éliminer les rivaux et les gêneurs que la méfiance s'installa durablement vis à vis des boissons et des nourritures partagées en société. Au point que l'habitude fut prise de mélanger les liquides en versant chacun un peu de sa boisson dans le verre de l'autre, et de boire les yeux dans les yeux. On s'assurait ainsi de la bonne foi de son interlocuteur. Peu à peu, on se contenta d'entrechoquer les verres remplis à ras bord afin que les liquides se mélangent.
Bien que les empoisonnements ne soient plus monnaie courante, le geste de trinquer s'est perpétué juqu'à nous, et demeure en société le geste pacifique par excellence.


Et pour trinquer, pourquoi pas le faire avec des verres gravés ? Retrouver des verres gravés dans ma boutique FETONCADO.COM
Repost 0
Published by Nadège - dans Pourquoi
commenter cet article
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 18:55

Vous me direz, c'est une drôle de question ! Mais qui ne se l'est pas posée un jour ?
Peut-être que certain d'entre vous ont fait la douloureuse expérience de mettre leur langue sur le métal du frizzer ? Pas moi (je crois) !
Voici donc la réponse :
Le métal est très bon conducteur de chaleur.
Si une forte masse de métal est en dessous de zéro degré C, tout ce qui est au contact va donc vite refroidir, sans espoir de réchauffer significativement la masse.
En particulier, la salive va geler, collant ainsi la langue au métal.


Repost 0
Published by Nadège - dans Pourquoi
commenter cet article
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 09:56

"Le premier parcours fut créé en Ecosse à Saint Andrews. Il comportait 22 trous. Seulement, la décision fut prise d'en supprimer 4 pour pouvoir construire des maisons !
La détermination d'une règle tient parfois à des paramètres imprévus auxquels l'instructeur d'un règlement est tenu de s'adapter. Le 14 mai 1754, 13 règles furent rédigées par ce club précurseur. (elles n'ont quasiment pas variées depuis !) Y fut, entre autres, fixé le nombre de trous à 18. En fait 9 trous à jouer aller-retour.

Ah ! si Saint Andrews n'avait pas dû céder du terrain pour construire, nous serions certainement encore à 11 ou 22 trous !"

 

Extrait de : "Pourquoi le ballon de rugby est-il ovale ? et 270 autres questions intrigantes sur le sport" de Sylvie Lauduique-Hamez

Repost 0
Published by Nadège - dans Pourquoi
commenter cet article
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 21:54

Les couloirs sont apparus aux Jeux de Londres en 1908 à la suite d'un différend opposant Anglais et Américains.
Lors de la course du 400 m, trois concurrents américains auraient volontairement gêné un sujet de sa Royale Majesté. Les juges, tous originaires d'Albion, prirent la décision d'annuler la course et de la reprogrammer le lendemain.
Pour qu'aucun problème ne puisse survenir, ils créèrent des couloirs, séparés par des cordes. Peine vaine, puisque les Américains boycottèrent l'épreuve, laissant l'Anglais seul sur la piste.
Le principe a fédéré et les cordes furent remplacées par des lignes blanches sur le sol".

 

Extrait de : "Pourquoi le ballon de rugby est-il ovale ? et 270 autres questions intrigantes sur le sport" de Sylvie Lauduique-Hamez

Repost 0
Published by Nadège - dans Pourquoi
commenter cet article
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 19:06


"Quand le tennis de table vit le jour dans les années 1880, il était joué avec une balle de liège et on l'appelait indoor-tennis. Quelques années plus tard, Gibb introduisit une balle en celluloïd qui permit un jeu plus rapide.
C'est un équipementier de ce jeu sportif, le Britannique John Jacques, qui baptisa ce sport du nom de ping-pong, onomatopée reproduisant le bruit de la balle sur la table.
Quand fut créée la Fédération Internationale en 1925, ping-pong fut abandonné au profit de tennis de table. Néanmoins, les joueurs du "dimanche" continuent de l'utiliser !"

 Extrait de : "Pourquoi le ballon de rugby est-il ovale ? et 270 autres questions intrigantes sur le sport" de Sylvie Lauduique-Hamez

Repost 0
Published by Nadège - dans Pourquoi
commenter cet article
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 17:42


L'origine du nom Grande Bretagne vient de deux faits.
Le mot Bretagne vient de l'époque ou un peuple nommé les Bretons régnait sur tout le territoire situé a l'est de l'Europe.
Le soucis est que le territoire occupé comprenait à la fois la zone péninsulaire et la zone insulaire.
Pour éviter les confusions lors de discutions, les deux parties furent nommées différemment : la Grande Bretagne pour la partie insulaire et la petite Bretagne (ensuite Bretagne) pour la zone insulaire.

Repost 0
Published by Nadège - dans Pourquoi
commenter cet article
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 18:41

Le bronzage est une des défenses de la peau face à l'agression des ultraviolets, cette portion du rayonnement solaire novice pour la peau.
Lorsque le soleil "tape", certaines cellules de la peu, les mélanocytes, fabriquent de la mélamine, un pigment qui a notamment la propriété d'absorber les ultraviolets. La mélamine colore la peau et lui donne cette couleur mate et brune trés prisée des estivants.
Le processus n'est pas immédiat. C'est pourquoi il faut habituer sa peau au soleil avant de s'y exposer longuement. On peut stimuler la synthèse de la mélamine grâce à des crèmes, les autobronzants, et de lampes spécifiques à UV. Mais ces bronzages artificiels ne constituent pas une préparation efficace au bain de soleil, donc il faut être prudent lorsqu'on s'expose, même si l'on a "fait des UV".
Quel que soit le bronzage d'un individu, la mélamine ne permet pas de bloquer 100% des UV nocifs.
C'est pourquoi une exposition trop fréquente et prolongéé sans protection est nocive à long terme, même si l'on a naturellement la peau mate.
S'il est prouvé scientifiquement que le soleil apporte du bien-être, une surexposition est responsable, à terme, du vieillisement de la peau, de l'apparition de rides, et augmente fortement le risque de cancer.
Alors un seul mot : N' ABUSONS PAS ET PROTEGEONS NOUS DU SOLEIL !

Repost 0
Published by Nadège - dans Pourquoi
commenter cet article
2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 17:49

Par ces jours de grosses chaleur, il est bien agréable de marcher nu-pied sur le carrelage.
Mais vous êtes-vous déjà demandé pourquoi le carrelage était plus froid que le parquet ?

Le carrelage d'une pièce à 20 degrés n'est pas plus froid que le parquet d'une pièce à 20 degrés.
Il est seulement un bien meilleur conducteur de chaleur que le bois.
La chaleur se déplaçant toujours du chaud vers le froid, lorsque vous posez la main ou le pied nu sur le carrelage, la chaleur de votre corps va vite se ''diffuser'' dans le carreau et refroidir localement votre peau, d'où la sensation de froid.
Sur le parquet, mauvais conducteur de chaleur, la chaleur de votre peau va très mal se diffuser dans le bois, elle restera donc plus chaude, et vous n'aurez pas la sensation de froid du carrelage

Repost 0
Published by Nadège - dans Pourquoi
commenter cet article
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 10:30

Si les abeilles fabriquent du miel, c'est pour la même raison que nous lorsque nous extrayons le miel de leurs ruches : pour le manger.

Tout l'été, les abeilles butineuses effectuent des milliers d'allers-retours entre la ruche et les fleurs environnantes pour en récupérer le pollen et le nectar, qu'elles transmettent à d'autres ouvrières. Le butin est ensuite stocké dans les alvéoles de cire construites dans la ruche.

Parfois, les abeilles récoltent également les excrétions sucrées de pucerons et de chenilles vivant dans les plantes : le miellat. Le produit du butinage se transmet d'ouvrière en ouvrière. Il est avalé et recraché de multiples fois et mélangé à des sucs gastriques qui le rendent liquide. Lorsqu'il est stocké dans les rayons de la ruche, il s'épaissit par évaporation d'eau, car les ouvrières spécilisées battent des ailles pour faire circuler l'air dans la ruche.

Une fois que le miel est prêt dans une alvéole, celle-ci est refermée par le couvercle de cire pour une meilleure conservation. Pourquoi tout ce travail ? Pour se nourrir, tout simplement ! Toutes les abeilles, la reine comme les ouvrières ou les mâles (bien qu'ils ne vivent que 24 heures, le temps de se reproduire), mais aussi les larves elles aussi élevées dans les alvéoles de cire de la ruche, subsistent en puisant dans les stocks de miel constitués pendant l'été.

C'est le cas surtout en hiver, lorsque les ouvrières ne travaillent pas et que la ruche est au repos.

Repost 0
Published by Nadège - dans Pourquoi
commenter cet article

Présentation

  • : L'Atelier de Nadège
  • L'Atelier de Nadège
  • : Blog de loisirs : peinture, décoration, home-déco, activités manuelles, bijoux en perles ou en fimo, serviettage, sport, lecture, cuisine, jeux, quizz, culture générale, etc.
  • Contact

Retrouvez ma boutique en ligne

Rechercher

Je vous remercie d'être venu visiter mon blog. N'oubliez pas de laisser un commentaire et de revenir. A bientôt.